Bonjour à tous,

Cela fait bien longtemps qu'il n'y a pas eu de movies report complet sur le blog et je vais encore faire durer le plaisir quelques jours car pour l'instant je ne vais vous parler que d'un seul film : Tron, l'héritage. Pourquoi n'évoquer que Tron ? Parce que c'est une véritable révolution cinématographique : 2009 a eu Avatar, 2010 a eu Inception et 2011 aura Tron !

19541992

Tron, l'héritage est la suite de Tron. Tron est sorti en 1982 et a connu un semi-échec malgré son énorme budget (17 millions de dollars là où E.T. n'en a eu que 10), probablement faute à un univers trop conceptuel et trop élitiste. Néanmoins ses nombreuses ressorties, notamment en DVD, lui ont offert une certaine reconnaissance : Tron est le tout premier film de l'histoire du cinéma à utiliser des images de synthèse : comprenez le premier film à utiliser des techniques d'animation numérique (ce qu'utilisent aujourd'hui Toy Story, Harry Potter et autres Avatar). Bref Tron était un film visionnaire et en dépit de son échec commercial, il a très certainement lancé une tendance qui s'est depuis bien emballée.

Comment faire pour donner une suite à un film 30 ans plus tard ? et comment créer une franchise avec deux films séparés de 30 ans ? Et bien dans un premier temps il faut une histoire qui tienne debout. Tron l'héritage n'est fondamentalement pas compliqué à comprendre (contrairement à son prédécesseur, c'est sans doute ce qui avait joué en sa défaveur). Rien de bien complexe : Kevin Flynn est un génial créateur de jeux vidéos qui travaille tard dans sa société : Encom, jusqu'au soir où il disparaît sans laisser la moindre trace. 20 ans plus tard son fils, Sam Flynn va recevoir un message de son père disparu : il provient de la salle de jeux vidéos qu'il possédait, et non de son bureau. Sam découvre alors que son père n'est pas mort, il travaillait sur un projet confidentiel permettant de rentrer physiquement dans la grille, un programme numérique issu du programme Tron. Et il a réussi... Bref une histoire bien hollywoodienne mais comportant tout de même un certain nombre de rebondissements aussi sympathiques qu'inattendus qui donnent un certain rythme à l'histoire (et pas mal de messages et symboles cachés). Le tout servi par un très bon casting, notamment Jeff Bridges (qui reprend son rôle de Kevin Flynn, créé en 1982 !) et Olivia Wilde qui interprète Quorra, un programme.

19631766_1_

Mais ce qui fait Tron, c'est son univers visuel totalement inédit. Comme devant Avatar ou Inception, on a cet incroyable sentiment de se prendre une claque cinématographique. Je n'ai pas (encore) vu le film original de 1982 donc je ne pourrai pas comparer, mais la grande nouveauté de Tron, l'héritage, c'est l'arrivée de la 3D Relief. Je ne parle pas de ces blagues que sont les films convertis à la va-vite comme Green Hornet ou des films d'animation moyens qui nous explosent les yeux avec leurs projections démentielles. Non. Tron utilise la 3D avec une finesse rarement égalée (on est plus dans quelque chose comme Avatar) : incroyable profondeur de champ, relief saisissant, superbes effets... L'écran semble non seulement nous ouvrir un nouveau monde, mais nous y emmener progressivement puis totalement. Car le film n'est pas entièrement en 3D, il ne le devient que lorsque les personnages sont dans La Grille, ce monde numérique parallèle, choix des plus pertinents !
Du reste Tron nous plonge dans un univers semi-numérique (sombre, peu coloré, épuré, arrondi, éclairé de néons et autres formes lumineuses rectilignes) et semi-fantastique (il y a différents lieux, différents peuples, un portail "secret", une histoire, des gentils et des méchants... Bref un mix entre une mtyhologie classique et un univers visuel complètement novateur et donc très difficile à décrire, une seule chose à faire : aller vivre l'expérience Tron en 3D dès mercredi 9 février !

19631744_1_

Quant à moi j'envisage sérieusement de me rattrapper en regardant prochainement le film original, mais d'ici là je retournerai m'immerger dans ce merveilleux univers au cinéma 2 ou 3 fois !