Mon premier contact avec la saga de Steven Splieberg remonte à bien longtemps, sans doute aux alentours de la sortie du premier film en 1993 dont je ne me souvenais que de quelques images. Est-ce que ça m'avait réellement traumatisé à l'époque ? Pas sûr, je ne m'en souviens pas spécialement et aujourd'hui encore j'ai plus peur des araignées que des dinosaures. En 2011 je suis allé à Jurassic Park, littéralement, à Universal's Islands of Adventure en Floride, mais j'étais plus préoccupé par Harry Potter. Bref en passionné de cinéma, quand un grand classique ressort, c'est toujours un immense plaisir d'enfin le découvrir sur grand écran (comme avec Titanic l'année dernière) ou simplement de finalement le découvrir (comme Star Wars l'année dernière). Dans le cas de Jurassic Park, je peux dire que c'est une vraie découverte, et une excellente surprise !

jurassic_park_3D

Ce que j'ai aimé dans Jurassic Park, c'est l'histoire qui sert de prétexte à cette chasse aux dinosaures (ou plutôt, en fait, chasse à l'homme... par les dinosaures.) Jurassic Park s'ouvre sur une courte scène en compagnie des Dr Grant et Sattler, paléontologues à la recherche de squelettes de dinosaures, qui permet certes de rencontrer les protagonistes, mais aussi de "teaser" un peu la suite du film en évoquant certaines espèces et leurs méthodes d'attaque, ce qui sera instructif pour la suite... Une fois le contexte posé la surprise arrive avec la découverte du parc de John Hammond, puis l'explication avec la présentation des "coulisses". Le décor est posé (et il est d'ailleurs superbe, avec ces spectaculaires paysages naturels, peuplés de dinosaures) et l'histoire se met en marche. A part deux ou trois sursauts, je n'ai pas trouvé Jurassic Park si terrifiant que ça, mais parfois très angoissant. Montrer des dinosaures est une chose, mais les faire apparaître progressivement en créant l'angoisse est un défi que Spielberg relève avec brio. Je pense à la fameuse scène du T-Rex ou la tension monte peu à peu, ou à de brefs moments, comme lorsque le Dr Sattler et Mr Genaro découvre que l'enclos des veloceraptors est déchiré... C'est toujours agréable de voir des grands effets spéciaux mis au services de l'histoire, et quels effets ! J'ai vu Jurassic Park sur grand écran, en 3D relief, une technique qui permet de nettoyer l'image et de révéler de nombreux détails d'arrière plan en ajoutant de la profondeur. Certes on devine parfois les "trucs" notamment lorsqu'un oeuf de dinosaure éclot, on reconnaît nettement un animatronique. Mais globalement on y croit. Les animatroniques justement sont bien plus présents que je ne l'aurais imaginé, mais le plus spectaculaire reste les images de synthèses. On est à peine 10 ans après les premières images numériques de Tron, et encore 2 ans avant Toy Story, le premier long métrage entièrement en images numériques, et les dinosaures de Spielberg sont plus vrais que nature, avec des textures très travaillées, des mouvements fluides et naturels jusque dans le visage, saisissant ! Enfin le film est plutôt bien joué, avec des personnages attachants, drôles et sarcastiques (je suis très fan du Dr Malcolm), et le tout est accompagné d'une musique originale vraiment superbe, un grand thème du cinéma ! Je note tout de même la petite bourde : contrairement à ce que prétend John Hammond, Disneyland n'a pas ouvert en 1956 mais en 1955 ! J'ai également été amusé par sa réplique "I should have built in Orlando", plutôt ironique sachant que le "vrai" Jurassic Park ouvrira 6 ans plus tard sur le site d'Universal Orlando...

jurassic_park_2

Alors forcément en sortant de ma deuxième séance de Jurassic Park 3D, je me suis dit que les deux autres mériteraient aussi d'être revus. Quelques semaines plus tard petit détour par la FNAC où je déniche un magnifique coffret métallique 3 DVD pour les 3 films. 30 secondes d'hésitation et c'est fait : le soir même je regarde Le Monde Perdu - Jurassic Park. Petite déception au départ, car le prétexte à ce deuxième film est tout de même très bancal : le coup du site B où sont conçus les dinosaures avant d'être amenés à Jurassic Park, alors que dans le premier film on nous montre clairement leur conception en labo sur l'île même où se trouve le parc... bancal. Toutefois le prétexte de départ est vite oublié, d'une part car le film est très rythmé, d'autre part car l'histoire est sensiblement différente du premier film. Plus question de parc à visiter mais de "mission sauvetage" puis de course poursuite entre deux équipes sur le site. Ce n'est finalement qu'à mi-parcours que l'on découvre avec horreur ce que les personnages ont l'intention de faire. La critique du genre humain, de la course au spectaculaire et à l'argent est assez discrète mais ressort tout de même à travers le film, notamment lorsque des actionnaires cupides décident de faire de Jurassic Park une réalité... sur le continent, contre toute notion de bon sens. Si la scène de l'arrivée du T-Rex est excellente, digne de celle du premier film, la déambulation du dinosaure géant à San Diego est assez mal exploitée (peut être aussi pour éviter de tomber dans une sorte de Godzilla). Toutefois les effets visuels sont encore meilleurs que dans le premier film, les progrès réalisés en 4 ans sont impressionnants. Et bien sûr on retrouve l'excellent Jeff Goldblum, alias le Dr Malcolm au casting ! Un peu déçu de ne pas revoir les Dr Grant et Sattler cette fois-ci, mais la proportion entre similarités et différences avec le premier film est bien mesurée. Bonne surprise d'y voir Julianne Moore, une actrice que j'ai découvert il y a quelques années seulement dans quelques thrillers et dont j'ignorais totalement la participation à cette saga !

jurassic_park_3

Enfin vient Jurassic Park 3, le plus récent (et aussi le plus court) puisque le film est sorti en 2001. Ce troisième épisode n'est plus réalisé par Spielberg (qui est encore producteur) mais par Joe Johnston, le réalisateur de Jumanji, c'est dire s'il maîtrise le suspense et fait un digne héritier au réalisateur original. De plus Johnston a également supervisé les effets visuels sur plusieurs Star Wars. Et justement c'est le grand pas en avant de ce Jurassic Park, puisque les effets visuels sont grandioses, les dinosaures n'ont jamais été aussi réalistes, aussi libres de leurs mouvements et aussi convainquants, peut être même un peu trop lors d'un combat de T-Rex qui est impressionnant, mais pas vraiment angoissant. Le film reste tout de même rempli de suspense, de tension, d'angoisse et de surprises. Il y a la traditionnelle course poursuite avec le T-Rex (le coup de la cascade, inédit, est cependant une très bonne idée), la scène d'introduction avec le bateau dans la brume, la scène de l'avion, et enfin le vrai plus de ce troisième film : l'exploitation de nouvelles pistes, notamment les dinosaures ailés qui volent et qui, pour le coup, font vraiment peur. Au casting on retrouve finalement Sam Neil en Dr Grant et (furtivement) Laura Dern en Dr Sattler, mais le Dr Malcolm n'est plus là. Beaucoup de nouveaux venus également avec le couple à la recherche de leur fils disparu, qui ajoute une touche d'humour par son cruel manque de compréhension de la situation.

jurassic_park

Si le premier reste le meilleur, tant par l'innovation, le mythe, la musique, les paysages, l'histoire (et c'est le seul où l'on voit vraiment le parc), les suites se sont révélées à la hauteur (ce qui reste rare quand la saga n'est pas prévue d'avance), perdant forcément en surprise, mais gagnant en qualité visuelle, avec une légère préférence pour le 2 plutôt que le 3. Il me reste maintenant à découvrir les making-of, passionnants, des DVD, à voir et revoir les films, à retourner à Jurassic Park à Universal Orlando en Floride... Et attendre Jurassic Park 4, annoncé pour 2015 !