Commencez par l'introduction en cliquant ici !

Mardi 16 juin, 8h30 : en route pour la raison d’être du voyage, la partie que j’attends le plus : la Californie ! Et un premier rêve qui va devenir réalité : Hollywood, son fameux panneau, ses étoiles et ses cinémas mythiques ! Mais avant tout ça nous avons… 5h30 de route devant nous. On quitte rapidement Kingman pour se retrouver à nouveau au milieu de rien : route rectiligne à travers le désert, les montagnes…

« Welcome to California » : après une grosse heure de route, on passe un (très) rapide contrôle et on entre dans le Golden State, même si on est toujours en plein désert. Il faudra encore plusieurs dizaines de miles avant d’arriver à Barstow. Ça ne vous dit peut-être rien, mais pour nous c’est une véritable Oasis : Palmiers, fast-foods, motels, stations services... On s’arrête dans une station pour faire le plein, puis au Burger King pour… faire le plein.

On quitte ensuite Barstow et l’autoroute I40 que l’on parcourait depuis le Grand Canyon, pour prendre la I15 que l’on « connaît » bien puisqu’on l’a suivie de Las Vegas à Bryce Canyon il y a une semaine. Mais cette fois-ci direction le Sud et Los Angeles ! On traverse à nouveau le désert et les montagnes, mais très vite on croise d’autres autoroutes et échangeurs, et on ne traverse plus que la ville : peu à peu on entre dans l’immense agglomération de Los Angeles, la 2e des USA après celle de New-York.

Au bout d’un moment on commence à apercevoir les buildings de Downtown LA au loin, alors qu’apparaissent les premiers panneaux « Hollywood Boulevard ». Entre deux palmiers on apercevoit même le panneau Hollywood dans les collines au loin. Ça y est, après plus de 6h (pause Burger King incluse) on quitte l’autoroute et on roule sur le fameux boulevard ! Pas très longtemps car notre hôtel, le Hollywood Downtowner, est juste à côté de la sortie.

Hollywood 001

Il est petit et un peu vieillot, mais très charmant avec sa piscine dans la cour intérieure pleine de plantes tropicales. En plus notre chambre est prête, alors on prend le temps de s’installer, mais très vite l’impatience reprend le dessus et on part à la découverte d’Hollywood !

Première étape : le Hollywood Sign. J’avais été déçu, en 2011, de ne l’avoir vu que de loin (Griffith Observatory) et de nuit (il n’est, étonnamment, pas éclairé). Cette fois-ci ça sera de jour et de près ! Les points de vue « officiels » (Griffith Observatory et Hollywood & Highland) m’ont semblé trop éloignés, mais après quelques recherches, j’ai trouvé quelques conseils pour s’approcher davantage.

Plus facile à dire qu’à faire ! Si dans un premier temps on s’en sort bien, très vite on se perd dans les ruelles sinueuses des collines, où notre voiture passe difficilement les virages. Même le GPS aura du mal à nous sortir de ce labyrinthe géant, mais on arrive finalement au Lake Hollywood Overview. Pas étonnant que ce site ne soit pas répertorié : un afflux de touristes dans le coin serait ingérable. Mais la vue est superbe, d’un côté sur Los Angeles et Lake Hollywood, et de l’autre sur les collines et le fameux panneau : quel bonheur de le voir en vrai et si proche, une landmark aussi mythique, vue dans des dizaines de films, séries et pubs !

Hollywood 002

Après une bonne demi-heure à profiter des lieux, on reprend la voiture et on enchaîne avec le tout aussi célèbre Hollywood Boulevard ! On choisit de se garer au centre commercial Hollywood & Highland, onéreux mais proche de tout, puisqu’en sortant on se retrouve directement sur les étoiles du Walk Of Fame, face au cinéma El Capitan.

Hollywood 003

Là encore, c’est un rêve qui se réalise et une revanche prise sur mon passage de 2011 où nous n'avions pas pu accéder au boulevard. J’ai adoré me promener d’étoile en étoile, trouver celles de mes idoles, passer devant le Dolby Theater (le cinéma des Oscars), le Chinese Theater (le cinéma des premières), trouver les empreintes de stars… Hollywood Boulevard a aussi son côté cheap avec ses immenses (mais très fun) boutiques de souvenirs, les personnages un peu étranges, les vendeurs de CD et autres, mais ça reste un endroit mythique pour un fan de cinéma !

Hollywood 004 Hollywood 008

   On finit notre promenade par un passage symbolique au Disney Studio Store, et par un diner au… Hard Rock Café bien sûr, l’occasion d’ajouter un nouveau verre, siglé Hollywood, à ma collection.

Hollywood 009 Hollywood 010 Hollywood 011 Hollywood 012

Lorsque l’on ressort, Hollywood Boulevard s’est illuminé et l’on reprend la voiture pour la dernière étape de cette journée : Griffith Observatory, avec en prime le passage par le tunnel où ont été tournées des scènes cultes des films cultes de Robert Zemeckis que sont Roger Rabbit et Retour vers le futur.

Hollywood 013

On n’avait cependant pas pensé que non seulement l’observatoire, mais aussi le parc fermaient, donc on ne passera qu’une petite demi-heure sur place avant d’être invités à quitter le site, mais sans regrets car ce soir la pollution est assez dense et la vue n’est pas aussi spectaculaire que dans mes souvenirs… Mais on aura l’occasion de revenir. On rentre tranquillement à l’hôtel à 23h, ravis de cette première découverte d’Hollywood… et impatients d’être demain : une grosse journée nous attend !

Hollywood 014

 

Continuez vers la Partie 8 : Universal Studios Hollywood en cliquant ici !