Commencez par l'introduction en cliquant ici !

Jeudi 18 juin, pour une fois le réveil ne sonne pas, aujourd’hui c’est journée tranquille à la mer pour reprendre des forces avant la partie vraiment intense du voyage. Alors après une bonne dose de bacon & eggs et quelques gaufres, en route vers Santa Monica !

Partis vers de Hollywood sous le soleil et la chaleur, on arrive à Santa Monica sous la grisaille et la fraicheur, brrr… moi qui étais venu ici sous le soleil et 30°C en novembre (!) je suis un peu dégoûté car j’avais envie, cette fois, de me baigner dans l’Océan Pacifique. Enfin bon, puisqu’on est là on s’aventure sur l’immense et déserte plage jusqu’au bord de l’eau où on trempe au moins les pieds. A notre grande surprise elle n’est pas froide, et même agréable, je reprends un peu espoir pour l’après-midi.

Santa Monica

On se dirige vers la Santa Monica Pier, cette grande jetée qui accueille des attractions, boutiques et restaurants, et sur laquelle se termine la fameuse route 66. C’est un endroit célèbre puisque, Hollywood n’étant pas très loin, beaucoup d’extérieurs de films et séries sont filmés ici.

Puis, alors que l’on arpente la Pier, le brouillard se lève et les premiers rayons de soleil apparaissent. Rapidement il n’y a plus aucun nuage et le soleil brille à nouveau au milieu d’un ciel parfaitement bleu, juste à l’heure pour le déjeuner : au menu burger bien gras en terrasse.

Santa Monica Pier Santa Monica Beach

On se promène un peu le long de la Pier et de la plage le temps de digérer, et enfin on va pouvoir se baigner pour la première fois dans l’Océan Pacifique ! On passe ainsi un bon et long moment sur la plage, alternant bronzage et baignade, profitant de l’ambiance exotique des lieux qui nous change des déserts secs que l’on a traversés ces derniers jours. On peut même faire coucou aux amis car la ville propose un wifi gratuit que l’on capte jusque sur la plage !

Santa Monica Beach & Pier

On ne repart qu’à 17h, après avoir bien profité de la mer et du soleil, direction Hollywood pour un peu de piscine à notre hôtel et une copieuse pizza de Papa John’s (que de souvenirs : quand j’étais étudiant à Milwaukee en 2009 on y allait tous les mardis !) Ce soir l’air est nettement plus clair que lors de notre arrivée, alors comme on n’avait rien prévu on en profite pour retourner au Griffith Observatory. Il y a nettement plus de monde ce soir, alors le temps de trouver à se garer et de marcher jusqu’à l’observatoire on arrive encore bien tard, mais la vue est à couper le souffle. Et ainsi se termine notre journée : à admirer Los Angeles toute illuminée, qui s’étend à nos pieds, à perte de vue…

Los Angeles

Vendredi 19 juin, on se réveille à nouveau tranquillement après une bonne nuit de sommeil, pour aller prendre notre ration de gaufres, bacon & eggs. On s’habituerait facilement à la vie sur Hollywood Boulevard… sauf que c’est le dernier jour : ce soir commencent de nouvelles aventures, alors on range vite nos dernières affaires et on quitte le Hollywood Downtowner.

On ne va pas très loin puisque l’on retourne se garer au Hollywood & Highland pour faire un petit tour sur Hollywood Boulevard, que l’on avait le sentiment d’avoir un peu trop vite fait le premier soir. Ça sera l’occasion de voir plus d’étoiles, notamment celle de Walt Disney !

Hollywood Bd - Mickey Mouse star Hollywood Bd - Walt Disney star

Hollywood sign seen from Hollywood Bd Hollywood & Highland

On repasse également devant les grands cinémas Hollywoodiens, on fait quelques photos, un petit tour du Hollywood & Highland, et on reprend la route pour un petit parcours sur les traces de Walt Disney. Aucun des endroits que nous avons repérés n’est ouvert au public, mais juste passer devant ces lieux mythiques nous tenait très à cœur.

On commence à Burbank où, en 1941, Walt Disney construit son 3e studios. Initialement dédié à l’animation, le site accueille par la suite des soundstages pour la production de films en prises de vues réelles, puis devient le siège de The Walt Disney Company.

En faisant le tour de la propriété à pieds on peut voir l’arche d’entrée, le Team Disney Building et sa façade soutenue par les sept nains, l’entrée historique des studios, des soundstages, le siège de la chaîne ABC ou encore le superbe Roy E Disney Animation Building. C’est à la fois fascinant et émouvant de marcher le long de ces studios, que j’ai si souvent vu dans les bonus des DVD et autres documentaires. Emouvant aussi de voir, juste de l’autre côté de la rue, l’hôpital St Joseph, où Walt Disney passa ses derniers jours en 1966.

The Walt Disney Studios

The Walt Disney Company Team Disney Burbank Roy E Disney Animation Building

Avant de quitter Burbank on s’arrête déjeuner au In'n'Out. On l’avait prévu à Hollywood Boulevard, mais par chance il y en a un ici aussi, avec sans doute beaucoup moins de touristes. Car cette chaîne de fast-foods qui n’existe qu’en Californie est célèbre pour ses produits frais. D’ailleurs la cuisine est grande ouverte et l’on voit des équipiers en train d’éplucher les pommes de terre, ou de couper les tomates ! Et une fois à table c’est le bonheur : le meilleur repas que j’ai mangé dans un fast-food. Oui, ça surpasse même Burger King !

Inside Out

C’est donc rassasié et ravi que l’on reprend notre parcours, direction Glendale, où est installé Walt Disney Imagineering depuis 1961. Nettement plus sobre, ce bâtiment aussi est mythique : il abrite toujours les équipes chargées de créer les attractions, boutiques, restaurants et autres expériences des parcs Disney du monde entier.

Walt Disney Imagineering

Disney a également investi tout le quartier avec son Grand Central Creative Campus qui abrite les équipes de Disney Interactive, Disney Toon Studios, Walt Disney Television Animation, Disney Consumer Product et bien d’autres. De l’autre côté de la route toujours des bâtiments superbes, mais changement de propriétaire : on est chez Dreamworks Animation, là où ont été créés Dragons, les Croods, Madagascar, Shrek et les autres.

Dreamworks Animation

On reprend ensuite la route, sans quitter Glendale, vers Forest Lawn : un immense et somptueux parc, mais aussi un cimetière. Pas un de nos cimetières tristes, gris et géométriques cependant, ici on se promène dans les collines, au milieu des arbres, fleurs, monuments, chapelles et fontaines. Le lieu, très apaisant, incite à la méditation et au recueillement, plutôt qu’à la tristesse. C’est ici, dans un petit jardin à l’ombre de la Court of Freedom que repose Walt Disney à qui l’on vient rendre hommage.

Forest Lawn Memorial Park

Retour à Los Angeles et à Griffith Park pour aller voir le célèbre Merry-Go-Round. En plus d’être une véritable pièce de musée de 1926 (installé ici en 1937), ce carrousel est aussi celui où Walt Disney emmenait ses filles Diane et Sharon, d’ailleurs leur photo est toujours accrochée devant le manège, et un banc leur rend hommage.

Griffith Park Merry-Go-Round Griffith Park Merry-Go-Round bench

Diane & Sharon Disney - Griffith Park Merry-Go-Round

Walt raconte que c’est assis sur un banc ici, pendant que ses filles s’amusaient et qu’il s’ennuyait, qu’il a imaginé un endroit où parents et enfants pourraient s’amuser ensemble. Et cet endroit, c’est l’ultime destination de notre voyage, en route !

Il nous faudra près de 2h30 pour parcourir les 26 miles embouteillés séparant Anaheim de Los Angeles, mais quelle joie lorsque l’on arrive ! On sort de l’autoroute à Disneyland Drive, longue avenue bordée de palmiers longeant les parcs (dont on aperçoit les plus hautes attractions), les hôtels ornés de bannières aux couleurs des 60 ans, et qui passe en dessous du DownTown Disney : c’est l’étape qu’on attendait le plus, et nous y voilà !

On arrive ainsi en début de soirée au Super 8, notre hôtel pour les 6 prochaines nuits. Ce n’est pas forcément le meilleur rapport qualité/prix d’Anaheim, mais c’est clairement le moins cher qui soit aussi proche des parcs, et on y passera très peu de temps. On check-in rapidement et on reprend la voiture pour aller faire des réserves de Redbull chez Target et le plein d’essence à côté.

De retour à l’hôtel on prend le temps de s’installer, mais aussi de faire une lessive, indispensable après plus de 10 jours de voyage, et profiter de la piscine alors que le soleil se couche… C’est à 21h30, alors que le ciel s’illumine des feux d’artifice de Disneyland, que l’on dépose notre voiture chez Alamo à deux pas de l’hôtel : le road-trip est fini, nous voilà piétons.

DownTown Disney sign

Notre première soirée à Anaheim se finit par la (re)découverte de DownTown Disney. Quelle frustration de passer devant les parcs, encore ouverts, mais ça nous permet de nous mettre déjà dans l’ambiance. Après quelques boutiques et un dîner en terrasse on rentre finalement à l’hôtel vers 23h, impatients d’aller aux parcs demain !

Continuez vers la Partie 10 : Disneyland Resort (J1) en cliquant ici !