Commencez par l'introduction en cliquant ici !

Dimanche 21 juin 2015, 7h30 : c’est notre deuxième jour à Disneyland resort, et ce matin direction le second parc à thèmes : Disney California Adventure. On y a fait un rapide saut hier pour la parade, mais aujourd’hui on va réellement le (re)découvrir avec de nombreuses nouveautés. La séquence d’entrée est l'une d'entre elles : on arrive par Buena Vista Street, une rue flambant neuve qui évoque le Los Angeles où est arrivé Walt Disney en 1923 avec seulement quelques dollars et ses rêves.

California Adventure 001 California Adventure 001b

En approchant du Carthay Circle Theater, un célèbre cinéma hollywoodien de l’époque, on passe d’ailleurs devant « Story Tellers » une statue de Walt et Mickey faisant écho à « Partners » dans le parc voisin.

California Adventure 002

8h, le parc ouvre et c’est parti pour notre « aventure Californienne » ! On commence par Cars Land afin d’être sûr de découvrir ce nouveau land très populaire qui, à l’image de Wizarding World of Harry Potter, nous plonge dans l’univers du film grandeur nature. Je suis nettement moins sensible à Cars cependant, mais l’immersion est très réussie, reprenant chaque bâtiment, boutique et restaurant du film.

California Adventure 003 California Adventure 004

Après avoir traversé la ville de Radiator Springs on arrive devant « Cadillac Range », l’immense montagne qui n’est pas sans rappeler les parcs nationaux que l’on a visités il y a quelques jours. Mais ici elle sert de décor à Radiator Springs Racers, l’attraction phare du land. On embarque alors pour une agréable promenade dans ce somptueux décor, avant de poursuivre en intérieur, en compagnie des personnages du film, plus vrais que nature. L’aventure se termine par une course à toute vitesse en extérieur avec autre véhicule.

California Adventure 005

C’est toujours un grand plaisir de découvrir une nouvelle attraction d’une telle qualité qui ne repose pas sur des écrans, mais sur des animatronics très convaincants et un peu de vitesse pour le fun, tout en restant familial. Clairement c’est un hit auprès des visiteurs, mais n’étant pas fans de Cars, ça ne sera pas une de nos préférées. On quitte alors Cars Land pour Hollywoodland, très calme tôt le matin, où l’on rencontre les héros de La Reine des Neiges : Olaf, Anna et Elsa. C’est encore l’occasion de belles interactions !

California Adventure 006 California Adventure 007

On arrive ensuite à Grizzly Peak, un land qui rend hommage aux forêts et montagnes de Californie, et qui s’est récemment étendu, devenant encore plus immersif. On retire des fast-pass à Soarin', un grand classique, et on embarque sans attente dans Grizzly River Run, mon raft-ride préféré. Il est immense et intégré dans un décor juste dingue : forêt, cascades, grottes, geysers… Un véritable voyage ! Le matin au soleil c’est encore plus agréable, alors on profite du peu d’attente pour en faire un 2e tour.

California Adventure 008 California Adventure 009

On enchaîne avec Soarin', une de mes attractions préférées, qui donne la sensation de voler au dessus des superbes paysages de Californie au son d’un merveilleux thème musical. Le tout est encore plus beau maintenant que l’attraction est passée en 4K.

De retour sur Terre, on part vers Paradise Pier, un hommage aux parcs d’attractions des bords de mer, tout comme celui de Santa Monica que l’on a visité quelques jours avant. Ici, par contre, le roller coaster, California Screamin' est nettement plus intéressant : avec sa propulsion, son looping, ses air-times et ses longues descentes en toute fluidité il est carrément jouissif ! En bonus il offre aussi des vues imprenables sur le parc et au-delà.

California Adventure 010

Toutes ces aventures nous ont donné faim, et c’est au Smoke Jumpers Grill, à Grizzly Peak, que l’on trouve notre bonheur : burgers bien gras en terrasse au soleil ! On en profite pour analyser un peu le programme et on voit qu’une représentation de Aladdin – A Musical Spectacular, va commencer dans 20 minutes. On traverse donc le parc vers le Hyperion Theater et on se trouve de bonnes places en orchestre.

Grand fan de théâtre musical, j’ai forcément adoré Aladdin, autant en 2011 qu’en 2015. C’est sans doute le meilleur spectacle que j’ai vu dans un parc, le seul du niveau de Broadway grâce à de talentueux performers qui chantent en live, de beaux décors et effets et une approche très mature dans la mise en scène. On y retrouve évidemment toutes les chansons du film, ainsi que des chansons inédites, et les blagues, souvent très adultes, du génie qui provoquent l’hilarité du public !

California Adventure 011

On s’accorde ensuite une petite « pause » au Disneyland Park dans l’espoir de rencontrer quelques personnages. En leur absence, on commence par visiter l’attraction « Disneyland Story – presenting Great Moments With Mr Lincoln. » On peut y admirer de nombreux dessins et maquettes datant de la conception du parc, et bien sûr la prestation de l’animatronic d’Abraham Lincoln, telle qu’elle était présentée à l’exposition universelle de New York en 1964, avant d’être déménagée à Disneyland. Une attraction modeste mais mythique, chère à Walt, et j’aime que les parcs conservent ce patrimoine.

On croise quelques personnages en sortant, puis on va faire quelques achats au World Of Disney à DownTown Disney avant de retourner à Disney California Adventure pour se rafraîchir un peu. En effet on a des fast-pass pour Grizzly River Run, 3e tour de la journée ! On récupère ensuite des fast-pass à Soarin' et on passe prendre un goûter à Paradise Pier. Pas de pineapple float ici, mais on y trouve des floats classique : glace chocolat ou vanille dans un soda au choix. Je recommande le combo Coca-Cola/vanille, une merveille ! Float en main, retour à Disneyland car l’heure de la Mickey’s Soundsational Parade approche, et on veut absolument la revoir.

California Adventure 014

California Adventure 012 California Adventure 013

A la fin de la parade, la décision est difficile, mais on décide de zapper celle de Disney California Adventure, afin de voir encore quelques personnages. On aura ainsi le plaisir de voir Mickey et Minnie ensemble, et les princesses, dont la plus belle de toutes.

California Adventure 015

California Adventure 016

De retour à Disney California Adventure on profite que la parade ne soit pas finie pour aller faire un tour de Monsters Inc : Mike & Sully to the rescue. Un long nom pour un petit dark-ride traditionnel très immersif dans lequel on revit les scènes de mon Pixar préféré, simple mais efficace, j’aime beaucoup ! On enchaîne en utilisant notre fast-pass à Soarin' pour un nouveau survol de la Californie toujours aussi agréable, puis un autre dark-ride : The Little Mermaid : Ariel’s Undersea Adventure.

Il y a beaucoup de dark-rides à Disneyland Resort, mais celui-ci est le plus récent, et clairement le plus ambitieux. Il nous plonge au cœur des plus grandes scènes musicales du film grâce à d’immenses décors, de superbes éclairages et des animatronics high-tech. On y croise ainsi Sebastian, Scuttle, Ursula et bien sûr Ariel, plus vrais que nature, comme si l’on était dans le film, et pas n’importe lequel puisque Little Mermaid est mon Disney préféré, c’est dire si j’adore cette attraction !

California Adventure 017

On enchaine avec un nouveau tour de California Screamin’, qui est vraiment le roller coaster familial par excellence : pas trop intense, mais qui prend un peu de vitesse quand même et procure d’agréables sensations tout en offrant une superbe vue de Paradise Pier. On continue d’ailleurs en faisant le tour de la zone et en s’arrêtant à trois attractions typiques de fête foraine plus (Silly Symphony Swings, Golden Zephyr) ou moins (Goofy Sky School) bien intégrées, mais toujours fun à faire s’il n’y a pas d’attente.

Ce qui nous permet de boucler en revenant à Little Mermaid dont on refera un tour, avant de retourner à Cars Land. On prend le temps de se promener dans Radiator Springs, que l’on n’a que brièvement traversée ce matin, et de dîner au Flo’s V8 Cafe. Même sans être fan du film, c’est amusant d’en retrouver les lieux « en vrai. »

California Adventure 018

Et alors que le soleil se couche on regagne Paradise Pier pour assister à World Of Color, le plus grand spectacle aquatique du Monde. Grâce à notre fast-pass récupéré dans la matinée on accède à la viewing area une heure avant le show, indispensable si l’on souhaite profiter du spectacle avec une vue dégagée. L’attente est un peu longue, mais à mesure que l’obscurité tombe on voit Paradise Pier s’illuminer de mille feux dans la douceur de la soirée et c’est vraiment magnifique !

Et à 21h c’est parti pour un merveilleux spectacle ! Enfin, ça c’est que je croyais… Dans le cadre des 60 ans du resort, le spectacle original que j’avais absolument adoré en 2011 a été remplacé par une nouvelle version qui ne m’a pas vraiment convaincu. Si ça commençait plutôt bien, avec une belle musique, California Screamin’ qui scintille et les spectaculaires fontaines illuminées, le reste ressemble vite à un documentaire projeté sur l’eau. Un clip de Let It Go et la bande-annonce de Star Wars viendront dynamiser un peu le tout, mais pour la cohérence et l’immersion, on repassera. Le spectacle reste impressionnant sur la forme avec une débauche d’effets spéciaux sur le lac, la grande roue et le roller coaster, et surtout ses incroyables fontaines, mais pour moi c’est une déception.

California Adventure 019

Même si le spectacle original était infiniment meilleur, je ne regrette cependant pas d’avoir assisté à celui-ci une fois, ça reste un incontournable au moins pour la forme. Une seconde représentation va avoir lieu, alors on quitte Paradise Pier et on se promène un peu dans le reste du parc : Cars Land, Bugs Land et Hollywoodland sont vraiment magnifiques de nuit.

California Adventure 020 California Adventure 021 California Adventure 022

A 22h le parc ferme ses portes… Mais la soirée se poursuit jusqu’à minuit à Disneyland ! Aussitôt arrivé, on prend place pour assister à la parade nocturne Paint The Night, qui a été un véritable coup de cœur hier. Son second passage est (un peu) moins prisé : avec une petite heure d’avance on s’installe aux premières loges sans problèmes. Et à 23h quel plaisir d’entendre à nouveau la musique de la parade et de voir les fées et leurs somptueux costumes lumineux arriver, j’en serais presque plus ému qu’hier !

California Adventure 026

California Adventure 024 California Adventure 025

A la fin de la parade, on est encore une fois complètement émerveillé par le spectacle grandiose et l’ambiance euphorisante… mais aussi épuisé. Pour autant, le parc ne ferme que dans 40 minutes. On quitte alors l’ambiance déjantée de Central Plaza pour le calme exotique d’Adventureland. De nuit, l’endroit bien plus mystérieux qu’en pleine journée, et en embarquant dans Jungle Cruise on se prendrait volontiers pour de véritables explorateurs ! Entouré par l’obscurité dans un bateau presque vide, on n’entend plus que le bruit des cascades, des animaux et… des blagues du skipper, pour une expérience toujours aussi drôle, et beaucoup plus intime et immersive.

Lorsque l’on revient à la civilisation, il nous reste encore un peu de temps et on retrouve une ambiance similaire à Splash Mountain, où l’on embarque à deux dans une buche pour une promenade toujours aussi humide, mais qu’importe, il fait encore chaud ! On ressort un peu mouillés, mais contents de ces dernières aventures, et le parc ferme… dans 3 minutes, tout juste le temps de courir jusqu’à Pirates of the Caribbean, où l’on sera les derniers à rendre visite au capitaine Jack Sparrow.

California Adventure 027

00h15, cette fois c’est fini, le parc est fermé. On traverse un Adventureland désert jusqu’à Central Plaza où de nombreux visiteurs sont encore en train d’admirer le château illuminé. Aussi splendide soit-il, on ne traîne pas ce soir : une nouvelle journée commence dans tout juste six heures, dure la vie de fans de parcs !

Continuez vers la Partie 12 : Disneyland Resort (J3, 4 & 5) en cliquant ici !