Commencez par l'introduction en cliquant ici !

Mercredi 17 juin, le réveil sonne à 6h50 : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, et les files d’attente vides aussi. Aujourd’hui retour à ce qui me fait le plus vibrer : les parcs à thèmes, avec la découverte d’Universal Studios Hollywood ! Après avoir visité les parcs de Floride en 2011 et 2013, c’est ma première visite dans celui de Californie. Un incontournable car il s’agit du tout premier parc Universal, ouvert en 1964, adjacent aux véritables studios dont la visite constitue l’attraction phare du parc.

Notre hôtel est situé juste à côté de l’autoroute qui mène au parc (ou devrais-je dire à Universal City, puisque les studios constituent une véritable ville) et il nous faudra à peine quelques minutes pour arriver à l’entrée du parking, encore calme à 8h du matin. Pour être directement dans l’ambiance, on se gare au « Jurassic Parking », un parking à étages (étrange mais révélateur du peu de place disponible sur le site) qui débouche directement dans le Universal City Walk, encore endormi. Et on arrive rapidement devant la sphère mythique qui marque l’entrée du parc, rappelant l’introduction des films Universal depuis… 100 ans, les studios ont été créés en 1915 !

001 - Universal Studios Globe Fountain

Le parc n’ouvre pas avant 45 minutes, ce qui nous laisse tout le temps d’admirer la majestueuse entrée des studios et de réaliser dans quel lieu mythique on se trouve, tant pour le fan de cinéma, que pour le fan de parcs qui est en moi ! Et alors que le soleil commence à chauffer et que 9h approche, on prend place dans les files d’attente à l’entrée du parc, impatients d’aller découvrir ce qui se cache derrière !

002 - Universal Studios Hollywood entrance

A 9h pile l’annonce résonne, la musique démarre, les acteurs entrent en scène et les cordes tombent : c’est parti ! On traverse rapidement le « Upper Lot », la partie du parc en haut de la colline, en direction du « Lower Lot », la partie située au pied de la colline. Le « Star Way », un immense escalator, relie les deux, ce parc est vraiment atypique.

Le Lower Lot n’est pas très grand mais on y trouve 3 attractions phares, et on commence avec la plus récente : Transformers The Ride 3D ! Evidemment l’attraction ne m’est pas inconnue puisque je l’ai déjà faite en Floride et que c’est un clone parfait. C’est néanmoins un plaisir de la redécouvrir, sans aucune attente, car ce ride est parmi les plus incroyables que j’ai fait, mêlant EMV, décors réels, effets spéciaux et écrans 3D haute définition pour une aventure mouvementée et ultra réaliste.

003 - Transformers The Ride 3d

On part ensuite vers de nouvelles aventures, non sans avoir déposé nos affaires dans un locker (gratuit pendant une durée calculée sur le temps d’attente des attractions.) Direction Isla Nublar avec Jurassic Park The Ride, un de mes grands coups de cœur de Floride également, que je suis ravi de pouvoir refaire sous le soleil et la chaleur. Heureusement, d’ailleurs, puisqu’après avoir rencontré de nombreux dinosaures et échappé de peu à l’immense T-Rex, on aura droit à une immense chute suivie d’une sacrée douche. C’est simple, si on avait sauté dans le lagon, on ne serait pas plus mouillé ! Le ride, quant à lui, est globalement identique à la version de Floride (ou plutôt l’inverse, puisque celui de Californie est l’original) avec quelques différences ici et là.

004 - Jurassic Park

3e et dernière aventure du Lower Lot : Revenge Of The Mummy The Ride. Si l’extérieur (un simple soundstage) tranche radicalement avec celui de Floride, à l’intérieur on retrouve vite la même ambiance sombre et inquiétante, puis le même type de ride : d’abord un parcours scénique puis un roller coaster dans le noir. Il est plus court qu’en Floride et il manque une « surprise », mais reste sympathique malgré tout.

005 - Revenge of the Mummy

En suivant notre itinéraire on devrait remonter au Upper Lot, mais Jurassic Park avec 0 minute est trop tentant : on embarque pour un deuxième tour ! Ça sera l’occasion de repérer quelques petits détails, comme ces 4 horloges à l’heure de Hollywood, Orlando, Osaka et Singapour (chaque lieu où se trouve une version du ride) ou la photo de John Hammond le fondateur de Jurassic Park.

Le Lower Lot est encore bien calme et on pourrait aisément enchaîner les rides, mais il est temps de reprendre le Star Way et d’aller enfin découvrir ce fameux Studio Tour ! Ici aussi peu attente : après 10 minutes on embarque dans un tram, qui nous rappelle forcément celui de Disney à Paris ou Orlando... Mais la musique du logo Universal nous rappelle vite où l’on est, et ainsi on se met en route pour une heure de voyage dans les coulisses du plus grand studio du Monde !

006 - Universal Studio Tour

La visite commence au milieu d’une forêt de soundstages, ces immenses hangars où l’on tourne les films et séries comme The Voice, CSI, ou auparavant Sabrina The Teenage Witch (moment d’émotion, c’est toute mon enfance.) On passe également devant les lieux de vie des équipes de tournages, on voit le bureau d’Alfred Hitchcock, puis on arrive en plein milieu de New York... Avant de découvrir que ces façades ne sont que… des façades ! On aperçoit au loin le Court House Square où ont été filmées des scènes cultes de Back To The Future et où une importante équipe de tournage s’affaire : film ou série ? Stars ou figurants ? Mystère…

007 - New York Street Sets

Et le tram quitte New York pour Skull Island, avec King Kong 360 3D : une attraction dans l’attraction. Le tram se positionne dans un tunnel qui est en fait un immense écran 3D haute définition, le plus grand du monde, pour simuler une attaque de dinosaures dont King Kong nous sauve. Finalement ça ne sera pas le « waow » attendu : le spectacle reste sympathique, les images superbes et la profondeur de la 3D exceptionnelle, mais les bords de l’écran visibles gâchent l’immersion.

Retour à la lumière du jour pour admirer quelques véhicules de films, et pas des moindres : Back To The Future, Fast & Furious ou même Jurassic World, qui vient juste de sortir ! Puis on arrive sur un set où une démonstration de pluie artificielle se transforme en une spectaculaire « flash flood » utilisée dans de nombreux films depuis… 1964 !

008 - Original Jurassic World Gyrosphere 009 - Flashflood

Notre visite continue, enchaînant les décors, anecdotes et surprises, comme cette nouvelle « attraction dans l’attraction » où l’on vit un spectaculaire tremblement de terre dans une station de métro : explosions, déraillement, feu, effondrement, eau, mouvements… du très grand spectacle sans aucun écran 3D ! On traverse également de nombreux sets, comme ces décors Far West qui ont récemment servi au tournage de Saving Mr Banks de Disney, et bien sûr Colonial Street : un alignement de villas typiquement Américaines, aussi connu sous le nom de Wisteria Lane, mais qui a servi et sert toujours à de nombreux tournages (Parenthood, Ted…)

010 - Far West 011 - Wisteria Lane

On verra également un immense mur bleu qui a servi à The Truman Show ou Pirates of the Caribbean, avant de finir sur le spectaculaire set du crash de War of the Worlds de Steven Spielberg.

012 - War of the Worlds 013 - War of the Worlds

L’attraction aura duré une heure entière, et on en sort avec des étoiles plein les yeux, et le sentiment d’avoir réellement découvert les coulisses du cinéma et de nos productions préférées. D’ailleurs il n’est pas rare que je reconnaisse maintenant certains sets dans les making-of de film que je regarde.

En sortant du Studio Tour on se retrouve en plein cœur de Springfield : la ville des Simpson ! Tout y est : le mini-market d’Apu, le bar de Moe, l’école primaire, le Krusty Burger, le marchand de BD… On voit même les tours de la centrale nucléaire qui fument.

014 - Springfield 015 - The Simpsons Ride

Notre première destination sera Krustyland, que l’on découvre dans The Simpsons Ride. Comme Transformers, il a un clône parfait en Floride, mais c’est toujours un plaisir de refaire cette attraction fun sur la forme (un simulateur de mouvements face à un immense écran sphérique) et hilarante sur le fond, puisqu’on y retrouve l’humour cynique des Simpson dès la file d’attente et jusqu’à la fin du ride. Et en sortant on croise même Homer, Marge et Bart !

016 - The Simpsons

Il est maintenant l’heure de manger, et pour rester dans le thème rien de tel qu’un bon repas bien gras au Krusty Burger. La thématisation est géniale, on s’y croirait, les burgers sont énormes et délicieux, les meilleurs de nos vacances, et en bonus les boissons sont en free refill sur les machines Coca-Cola Freestyle ! Avant de partir on prend le temps de faire le tour du restaurant et de l’étage, bourré de références à la série (on y visite même le bureau de Krusty) le tout avec un souci du détail à la Disney.

017 - Krusty Burger 018 - Krusty Burger

Alors qu’on avance dans la journée, le parc s’est rempli et les files d’attente atteignent 30-40 minutes (tout cela est visible sur le site mobile consultable grâce au wifi gratuit du parc.) C’est le moment idéal pour faire une attraction du Lower Lot que l’on a zappée plus tôt : The NBC Universal Experience. Un passage par le Star Way plus tard on visite tranquillement cette petite exposition de props et costumes d’Universal, où l’on peut notamment admirer une DeLorean originale de Back To The Future.

019 - Original Back To The Future DeLorean

Puis retour, non pas vers le futur, mais vers le Upper Lot pour assister au stunt show Water World, depuis d’excellentes places en plein milieu de l’arène. J’ai beau ne pas être un grand fan des stunt shows, j’ai passé un excellent moment, car à l’inverse de Moteur Action à Paris, ou Indiana Jones en Floride, ici on n’est pas sur un prétendu plateau de tournage avec temps morts et explications, mais devant un vrai show, où pendant 20 minutes les cascades et effets spéciaux à couper le souffle s’enchaînent à 100 à l’heure !

020 - Water World

Un petit coup d’œil au site mobile et on repère un petit 20 minutes d’attente à Despicable Me : Minion Mayhem. Ce n’était clairement pas un de nos must-dos, mais on saisit l’opportunité de découvrir une attraction récente. La file d’attente est des plus banales, et l’humour des Minions pas franchement notre truc, même si la vidéo nous arrachera quelques sourires. On ne sera en revanche pas beaucoup plus emballé par l’attraction qui garde le même ton, et qui se révèle être un simple cinéma 4D. L’image est superbe, la 3D immersive, les mouvements fluides, mais ça n’est tout de même qu’un cinéma 4D, trop banal pour une attraction qui arrive après Transformers.

022 - Despicable Me Minion Mayhem

En sortant on découvre un peu le reste du Lower Lot, constitué du Super Silly Fun Land, une kids zone, et de ruelles évoquant Londres et Paris. C’est à peine plus grand que le Lower Lot, et pour cause, on arrive au bord de la colline, et même au-delà puisqu’un parking à étages y est adossé, au sommet duquel se trouve Despicable Me ! Ce parc est vraiment surprenant de par son implantation et sa disposition.

On enchaîne avec Special Effects Stage, une démonstration d’effets spéciaux fréquemment utilisés au cinéma qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable, puis retour aux choses sérieuses. L’air de rien le temps passe, et si l’on veut à nouveau profiter de Jurassic Park et avoir le temps de sécher au soleil, c’est maintenant. En descendant encore une fois le Star Way on profite également de la vue imprenable sur Universal Studios et ses voisins : les Warner Bros Studios, et même, au loin, les Walt Disney Studios !

023 - Warner Bros Studios & Walt Disney Studios

Puis c’est reparti pour une visite mouvementée et rafraichissante d’Isla Nublar, dont on ressort à nouveau trempé. On aura encore le temps de refaire Transformers, The Simpsons Ride et Revenge of the Mummy avant que le parc ne ferme ses portes à 20h, alors que la nuit tombe sur Universal City

024 - Jurassic Park The Ride

On passe par la boutique de Jurassic Park pour quelques courses, puis on se laisse porter, déjà nostalgiques, par le Star Way, laissant derrière nous ces rides que l’on a adorés. On profite encore un peu du Upper Lot qui s’illumine avant de faire quelques achats supplémentaires au Universal Studios Store, et déjà il est l’heure de quitter le parc…

025 - Universal Studios Hollywood

026 - Universal Studios Hollywood

…Mais la journée n’est pas finie ! Direction Universal City Walk, pour profiter de l’ambiance et des boutiques, et pour manger. Ce soir, pour faire un break des burgers, on opte pour le Panda Express : un fast-food Asiatique où l’on mangera probablement le seul repas équilibré -mais très bon- de ces vacances.

027 - Universal City Walk 028 - Universal City Walk

Après quoi il est temps de retourner à Isla Nublar : cet après-midi c’était par le ride, ce soir c’est par le grand écran, et même le très grand écran avec Jurassic World en IMAX 3D ! Le film vient de sortir et on l’attendait tous les deux depuis longtemps, alors quelle meilleure façon de terminer une journée qui avait commencé au Jurassic Parking ?

029 - Jurassic World

 Continuez vers la Partie 9 : de Hollywood à Disneyland en cliquant ici !